Histoire

L’histoire de Maison Michel s’écrit depuis 1936, date à laquelle Auguste Michel installe sa chapellerie au 65 rue Sainte-Anne, à Paris. Dans les années 60, il confie la maison à Pierre et Claudine Debard, qui s’en occuperont jusqu’en 2002. Il est entrepreneur, elle est modiste, et ensemble ils assurent la pérennité de l’entreprise grâce à leur capacité à répondre aux besoins d’une époque marquée par la révolution capillaire et le succès galopant du prêt-à-porter.

Dans les années 70, Maison Michel devient le partenaire privilégié de la haute couture parisienne, alors en plein essor. Les époux Debard réorganisent les ateliers pour répondre aux besoins de cet univers exigeant et remettent notamment en service la Weismann, une ancienne machine à coudre la paille, que les modistes de la maison utilisent aujourd’hui encore.

Incarnation d’un artisanat d’exception et du luxe à la française, Maison Michel rejoint les Métiers d’art de Chanel en 1997. En parallèle de ses collaborations avec des ateliers de prêt-à-porter et de haute couture, et de son offre sur-mesure, la Maison éponyme lance sa ligne en 2006, sous l’impulsion de la directrice artistique de l’époque Laetitia Crahay. La première boutique ouvre en 2013, rue Cambon.

En 2015, la création des collections et l’image de Maison Michel sont confiées à Priscilla Royer. La directrice artistique imagine des couvre-chefs à la fois innovants et versatiles qui capturent l’air du temps et répondent à l’avènement du culte de la personnalité qui caractérise notre époque. Priscilla Royer désacralise le chapeau et son porté. Elle en diversifie les usages et développe des modèles pour les femmes et les hommes, laissant à chacun la liberté d’exprimer sa personnalité. A la manière d’un vêtement, le chapeau Maison Michel enrichit une silhouette et signe une allure.